retour accueil

Mont Ventoux

Mont Ventoux

Valid XHTML 1.0 Transitional

 

La tour du Mont Ventoux La station hertzienne du Mont-Ventoux a pour mission d'assurer le maintien en condition de fonctionnement optimal des réseaux hertziens Sol-sol et radio air-sol, support de transmission dont la mise oeuvre est confiée à l'Armée de l'Air de manière à garantir la qualité de service attendue par les utilisateurs.

La station hertzienne 18-804 est située sur la commune de Bédoin dans le département du VAUCLUSE à une altitude de 1912 m, à 60 km de la Base aérienne 115 d'Orange, à 63 km d'Avignon.

Le sommet du Mont Ventoux est occupé par l'Armée de l'Air depuis 1945. Le bâtiment vie actuel a été construit pour abriter une station GONIO, elle fût remplacée en 1961 par une station hertzienne. En 1961, la chaîne hertzienne Lyon-Aix avec la desserte de la base d'Orange a été créée. En 1968, la tour interministérielle est inaugurée. Au début des années 90, débute la numérisation du matériel.

En novembre 1998, commence l'installation du nouveau réseau S.O.C.R.A.T.E. (Système Opérationnel Constitué des Réseaux des Armées pour les Télécommunications) au Mont Ventoux; l'intégration des faisceaux est effective en mai 2000.

Les conditions climatiques sont très difficiles, en moyenne 204 jours de brouillard par an. Un vent violent supérieur à 90 km/h souffle environ 242 jours par an. Un record de vitesse du vent a été enregistré le 19 novembre 1967 à 320 km/h. Le sol est recouvert de neige plus de 140 jours par an, la moyenne des minimas l'hiver est de -27°c. Les orages sont très violents, ils occasionnent des dégâts importants sur les matériels. En novembre 1997, une supervision d'orage qui démarre le groupe électrogène automatiquement a été installée.

La D.D.E. (Direction Départementale de l'Equipement) assure le déneigement, suivant les conditions climatiques; elle utilise une fraise à neige ou une étrave. Le personnel de la station durant les périodes de faible enneigement se sert d'une étrave pour ouvrir la route. Les relèves de personnel peuvent s'effectuer aussi avec des engins chenillés qui passent par le chemin des crêtes.

Je remercie l'Armée Française pour ses renseignements trouvés sur internet.